Comment lutter contre l'échec scolaire ?

Plus que jamais,  les parents confrontés aux difficultés scolaires plus ou moins graves de leur enfant à l’école, au collège, au lycée sont démunis et cherchent des solutions clés en main. Or, même si les causes en sont multiples, bien souvent cet échec scolaire trouve son origine dans l’absence de projet professionnel de l’élève. La Méthode Projets Métiers vous propose une approche éducative, interactive et innovante pour lutter contre l’échec scolaire et le manque de motivation. Grâce à cette méthode composée de tests d’orientation, l’adolescent apprend à mieux se connaître lui-même et acquiert une compétence indispensable : celle du choix. Une démarche qui permet à l’élève de bâtir son projet professionnel, en cohérence avec ce qu’il est en vérité.

L’échec scolaire, ce sont des difficultés répétées, durables, se traduisant par des résultats scolaires largement en-deçà de la moyenne de la classe et des autres élèves ainsi que par une déconnexion de l’adolescent avec l’univers scolaire : faible participation en classe ou au contraire, agitation ; oubli des affaires scolaires, manque de soin pour les cahiers et les copies ; relations détériorées avec les autres élèves et / ou avec les adultes de l’établissement scolaire ; somatisations (troubles du sommeil, maux de ventre et/ou de tête, excès de fatigue…).

D’où l’importance quand on est parent, pour lutter contre l’échec scolaire de faire preuve de clairvoyance, de bienveillance et de patience avec son enfant. Mais aussi de faire appel à la Méthode Projets Métiers qui permet à l’élève d’enrayer lui-même la spirale de l’échec en construisant un projet professionnel qui le motive via des tests d’orientation ludiques et innovants.

 

1- Un préalable : la connaissance de l’élève par lui-même

Dans la Méthode Projets Métiers, la connaissance de soi est à la base de toute la démarche. A l’issue des tests en ligne très poussés qu’il aura passé sur notre site web, l’élève a lui-même brossé son autoportrait et peut répondre, au moins pour un temps, à la double question de son projet professionnel et à l’adéquation de celui-ci avec sa personnalité propre.
Cela passe notamment par l’identification de ses formes d’intelligence dominantes parmi celles du modèle des intelligences multiples de Howard Gardner (intelligences corporelle, linguistique, logico-mathématique, spatiale, musicale, naturaliste, intra-personnelle, inter-personnelle…). Cela passe aussi par la mise en évidence via les tests passés par l’élève sur notre site de ses trois traits de caractère principaux parmi ceux distingués par le psychologue John Holland (modèle RIASEC - R pour réaliste, I pour investigateur, A pour artistique, S pour social, E pour entreprenant et C pour conventionnel…). Les traits de caractère identifiés pour et par chaque adolescent donnent une idée des fonctions qu’il peut occuper dans une entreprise et même de certains métiers qui peuvent l’intéresser.

 

2- Donner du sens au travail scolaire de l’élève et le motiver

La Méthode Projets Métiers le permet : comment ne pas être davantage motivé par un projet qui a surgi de l’élève lui-même ? L’élève comprend qu’il ne travaille pour personne d’autre que lui-même, s’il veut plus tard, mener sa vie et pourquoi pas, réaliser un de ses rêves. En tout cas, l’échec scolaire sort ainsi du contenu de la relation profonde entre l’adolescent et ses parents. Encore trop souvent malheureusement, les parents sont non seulement inquiets mais ils sont parfois atteints dans leur égo si leur enfant n’est pas en tête de classe. Quant aux élèves en échec scolaire, ils ont souvent l’impression de décevoir leurs parents, puis s’inscrivent dans une spirale négative de perte d’estime d’eux-mêmes puis de démotivation, voire d’abandon. C’est aux parents, en s’appuyant sur les résultats des tests de la Méthode Projets Métiers, d’indiquer à leur enfant tous les traits de caractères et toutes ses actions au quotidien qui font de lui une personne unique et profondément estimable de tous.

 

3- Aider son enfant à s’organiser et à faire preuve de méthode

Pour bien apprendre, il faut bénéficier d’un bon environnement ! D’où l’importance de prévoir un espace dédié au travail au domicile, agréable, calme, dénué de toute tentation ou dispersion que l’on retrouve pour apprendre, répéter, travailler. Cet espace ne serait rien sans la maîtrise du temps : des horaires de travail fixes si possibles, avec des plages horaires définies à l’avance, comprenant des pauses et des temps limitées (l’usage du chronomètre est recommandée) ! Mieux s’organiser et adopter des méthodes plus stimulantes, c’est dégager du temps pour ressourcer son esprit, s’adonner à une activité de loisir et même à paresser ! Le travail est moins pénible.

Lutter contre l’échec scolaire est donc aussi bien un accompagnement de son enfant qu’un engagement encore plus exigeant dans son rôle de parent. Cela implique aussi de rompre avec des idées reçues. Et de reconnaître son enfant comme une personne à part entière, avec ses singularités propres, qu’il doit apprendre à découvrir de lui-même, via les tests d’orientation de la Méthode Projets Métiers notamment.

je suis ici